Passer la navigation

Cadre de référence pour l’enseignement de l’informatique: petite mise à jour!

Par

Nous sommes heureux de vous présenter les résultats de nos consultations sur le deuxième document de travail du Cadre de référence pour l’enseignement de l’informatique ainsi que sur notre démarche!

Notre processus de rétroaction

En janvier 2020, nous avons publié notre deuxième document de travail intitulé « Enseigner pour un avenir numérique : développement d’un Cadre de référence pancanadien pour l’enseignement de l’informatique » afin d’avoir des rétroactions et des évaluations. Pour recueillir des avis, nous avons choisi d’adopter une approche à la fois descendante et ascendante.

D’une part, nous avons mis l’accent sur l’approche ascendante afin d’obtenir l’avis du personnel enseignant, car celui-ci est le public cible du Cadre. Son expérience concrète avec l’apprentissage en classe nous est indispensable. Il aurait été logique de viser précisément le personnel enseignant dans le domaine de l’informatique, mais ce n’était pas notre but! Nous avons plutôt déterminé qu’il était important d’obtenir des rétroactions de TOUS les membres du personnel enseignant. Nous souhaitons intégrer l’informatique à toutes les disciplines du programme, particulièrement de la maternelle au 1er cycle du secondaire.

D’autre part, nous avons choisi une approche descendante en invitant les responsables politiques et le personnel des différents ministères de l’Éducation à l’échelle du Canada à faire des commentaires et des recommandations sur le document. Nous avons aussi sondé des spécialistes qui travaillent dans le domaine et connaissent tous les aspects techniques de l’informatique.

Bien que nous souhaitions obtenir des rétroactions sur le document en entier, nous cherchions particulièrement à recueillir des avis sur les cinq domaines clés : Codage et programmation, Connaissances sur les ordinateurs et les réseaux, Technologie et société, Données, et Conception. Nous voulions aussi obtenir des commentaires sur la progression des apprentissages ainsi que sur les compétences et les habiletés essentielles que tous les élèves devraient avoir acquises d’ici la fin de leurs études secondaires.

Après la collecte d’informations, nous avons organisé un atelier où nous avons invité huit spécialistes en informatique afin de discuter des résultats en profondeur. À la fin de ces consultations, nous avons mis au point des stratégies pour résoudre les problèmes définis.

Nous avons fait deux grands constats:

  1. Le nom du Cadre de référence pose problème. Le nom du Cadre de référence pour l’enseignement de l’informatique a fait l’objet de discussions et même de débats! En effet, la définition même du mot « informatique » a été remise en question. Selon la définition la plus théorique, l’informatique fait seulement référence au codage et à la programmation. Toutefois, certaines personnes, dont plusieurs membres du personnel enseignant, ont une définition plus large du concept. À leur avis, l’informatique est multidimensionnelle et comprend tous les aspects de la technologie, notamment les cinq domaines clés proposés, ainsi que la littératie numérique. Après maintes discussions, nous envisageons d’appeler la version anglaise du Cadre « K-12 Computer Science Education Framework ». En ajoutant le mot « education » au nom, nous justifions l’inclusion des cinq domaines clés au Cadre et décrivons mieux l’ensemble de notre travail. Aucun changement n’est prévu pour le nom en français, qui précise déjà l’orientation pédagogique du Cadre.
  1. La progression des apprentissages ne fait pas consensus. Au départ, nous voulions avoir une progression des apprentissages qui ratissait très large. Plutôt que de représenter les acquis à la fin de chaque niveau, nous souhaitions proposer des parcours d’apprentissage pour acquérir des compétences. Cependant, nous avons reçu des commentaires disant qu’il était préférable d’indiquer les attentes pour chaque niveau (« À la fin de la 4e année, les élèves maîtriseront X »), car le personnel enseignant est habitué à ce format. Un problème majeur de l’approche par niveau est que l’enseignement de l’informatique est relativement récent en milieu scolaire et qu’il n’est pas constant à l’échelle du pays. Il n’y a donc pas assez de données validées qui pourraient justifier un ensemble de notions à aborder pour un niveau donné. Un autre problème de cette approche est que les apprenants reçoivent leurs tous premiers cours d’informatique à des niveaux différents selon la région. Certaines personnes nous ont même suggéré de ne pas du tout inclure de progression des apprentissages. Pour le moment, nous n’avons pas encore pris de décision à ce sujet. 

Une belle surprise pour nous!

Un des aspects les plus intéressants de la compilation des données était de lire l’affluence de demandes en ressources pédagogiques! Pourquoi était-ce si intéressant pour nous? En fait, c’était la confirmation que nous étions sur la bonne voie dans les coulisses.

Le Cadre n’est qu’une composante de notre travail. Nous travaillons également sur la présentation d’outils et de ressources que le personnel enseignant pourra utiliser immédiatement en classe. À cet effet, nous avons créé le Carrefour des leçons, une liste de TOUS nos plans de leçons qui indique également le domaine clé ciblé (parmi les cinq) et les liens avec le programme de mathématiques, de sciences et de français de toutes les régions du Canada! Par exemple, dans notre leçon « Être « vert », qu’est-ce que ça veut dire? », les élèves doivent écrire un haïku comprenant des actions pour maintenir l’environnement propre et créer un projet Scratch représentant ces idées. Nous avons fait des liens entre la leçon et les objectifs d’apprentissage du programme de l’Ontario en sciences et en français.

Même si nous n’avions pas demandé d’avis à ce sujet précisément, les commentaires ont confirmé la valeur de notre travail actuel!

La suite des choses

Nous continuerons à travailler sur le Carrefour des leçons et déciderons du nom final du Cadre ainsi que du statut de la progression des apprentissages. Pendant ce temps, nous allons créer d’autres ébauches que nos conseillères et conseillers évalueront. Finalement, nous lancerons le Cadre et le Carrefour des leçons à la fin du mois de juillet. Nous vous tiendrons au courant!

Merci à toutes les personnes qui ont participé et qui nous ont appuyés pendant le processus. Nous sommes reconnaissants pour tout le temps et l’énergie que vous avez consacrés pendant le développement du Cadre de référence pour l’enseignement de l’informatique.

Le développement du Cadre de référence pour l’enseignement de l’informatique a été une expérience très enrichissante qui n’aurait pas pu avoir lieu sans le soutien généreux de nos partenaires, du gouvernement du Canada et d’Amazon!

Autres textes à lire